NOUMEA

NEW CALEDONIA

Noumea 12.jpg

To play, press and hold the enter key. To stop, release the enter key.

press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom

 

 

Petites Sœurs des  Pauvres - Ma Maison

Nous sommes une Congrégation internationale, n’accueillant que des Personnes Agées aux ressources modestes ou sans ressources du tout, sans tenir compte ni de leur pays ou ethnie d’origine, ni de leur religion, dans le respect de la dignité et de la liberté de conscience de la personne humaine, dans une maison à caractère familial

 Nous avons été fondées au 19ème siècle par Ste Jeanne Jugan, en religion, Sr Marie de la Croix, à St Servan, près de St Malo, Bretagne-France

Son action a commencé en 1839 et se poursuit aujourd’hui dans trente-deux pays sur les cinq continents. Elle est menée par plus de deux mille Petites Sœurs réunies dans des communautés internationales.

De manière à permettre aux Personnes Agées de faire de « Ma Maison » avant tout, un lieu de vie, les Petites Sœurs ont la volonté de conserver à l’aspect social de la vie des résidents qu’elles accueillent toute sa dimension.

Arrivées sur le Territoire en 1897, nous sommes sur ce site depuis 1903. C’est Melle Marie BLANCHOT qui fit venir les Petites Sœurs des Pauvres sur le Territoire. La riche famille BLANCHOT qui n’a pas eu de descendants, a la réputation d’avoir beaucoup œuvré en faveur de l’Eglise et des pauvres.

L’Asile fut construit à l’initiative de Mgr FRAYSSE sur un terrain de deux hectares que la Mission possède près du Mt Ste Marie. Edifié grâce à la générosité de la population calédonienne, il est destiné à recevoir les vieillards issus de la colonisation libre dans un premier temps, puis les personnes âgées libérées du bagne. Les travaux commencent en 1900 et les premiers bâtiments sont terminés le 30 juin 1902. Le 4 octobre 1903, la chapelle est inaugurée.

La philosophie de la Maison ? 

« Rendre les Personnes Agées heureuses, c’est tout ! »,

Héritage précieux de Ste Jeanne Jugan qui nous uni tous autour de la Personne Agée de « Ma Maison ».

Nous avons de nombreuses demandes d’admission et par là on voit bien que les besoins de la Personne Agée en Nouvelle Calédonie sont grands. Cela vient certainement du fait que les familles sont plus dispersées, doivent travailler et sont souvent dans l’impossibilité de s’occuper de leur Parents qui deviennent impotents avec l’âge et demandent une présence constante. Les Maisons de Retraite ne sont pas assez nombreuses et se trouvent en grande partie dans la Province Sud. Leur prix est assez cher.

Actuellement l’hébergement en EAPAD  coûte 5 530 F/jour soit 171 430 F / mois. Mais pas beaucoup de personnes peuvent payer même ce tarif réduit : nous tenons compte des ressources de chaque Résident pour déterminer le prix de revient journalier.

Pour faire face aux dépenses multiples, nous avons recours à la quête : deux Petites Sœurs sortent presque tous les jours pour solliciter  l’aide d’entreprises ou de particuliers. Nous avons aussi nos Bienfaiteurs habituels qui nous aident régulièrement et nous faisons aussi la quête à la sortie des supermarchés : on présente un leaflet avec la liste des produits qui nous rendraient service et les  gens sont toujours très généreux pour nous.

 

FOYER LOGEMENT

 Afin de donner un réel confort aux personnes âgées accueillies et de respecter les normes de sécurité, une reconstruction a été envisagée et s’est achevée en Juillet 2004.

On y a rajouté un Foyer Logement, foyer Jeanne Jugan avec 12 studios type F2 : pièce pouvant servir de salle à manger/salon, chambre à coucher, kitchenette, cabinet de toilette.  Ces logements sont pour des personnes autonomes à ressources modestes : le prix actuel est de 115 000 F /mois. Elles y apportent leurs meubles personnels.

 Les résidents peuvent bénéficier des services offerts par l’EAPAD : repas, blanchisserie, animation, sans frais supplémentaires.

La première Résidente y est accueillie en Août 2005.

      Noumea